Grâce aux amis de Radio as paper (merci Fanny et Jérôme!) il y a une version papier de mes BD de l’an dernier

1801_couv

C’était histoire de marquer le coup avant de commencer quelque chose d’un peu différent. Et parce que c’est beau la trame!

1801_trame

Les dernières pages (si tu veux tout lire c’est ici)

 

1802_01

Publicités

Retraite

Les BD que je fais depuis un an sont toutes ici.

Je sais pas si c’est pareil pour les autres peintres (pour beaucoup je suppose), mes images reflètent plutôt fidèlement mon état intérieur. Ici ma dernière peinture (à droite) comparée à une des premières:

Les peintures sont sur cette pages là.

Conséquences

L’insecte, en bas, c’est un staphylin. Un insectes prédateur, rangé dans les bestioles sympas à préserver d’après mon livre de jardinage. Mon chat, qui a zéro notion de permaculture, aime bien jouer avec.

English translation (not an easy one!):
– You’re aiming too high.
– I’m aiming for my dreams, not for my limits. Here, in this reality? Here, I don’t know what I want.
– Any choice resonates in me as a betrayal of my dreams.
– Any spoken word is a risk.
– I’m afraid. How much of the results of my actions are my responsibility?
– You’re responsible for the acts, not for the consequences (hare talking here)
– … What?
– Eh?
– What did you say?
– Did I spoke? No, it wasn’t me, must have been him.
– It isn’t me I said nothing!
– It sounded clever but I don’t get it at all.

Democracy

Après avoir regardé un documentaire sur Arte

Il y a des taches de caramel sur cette page, à cause que mes lieux de travail principaux sont des cafés, et dès fois ils vendent aussi des tartes au caramel.

English translation, without much spell cheking:

Documentary on Arte TV, on the fight for the making of a law at the European parliament.

– It’s beautiful!

– People are fighting for our right, and me… I’m doing nothing.

– Nothing with a visible effect outside of my home.

– I’m only taking care of my own space.

– That’s already something (says the little lion)

– It’s not enough! It takes most of my time and, as night comes, I fell I’ve done nothing. I’ve done only for myself and I’m not enough.

– What would be enough?

– The world!

– Ah…